cookies thon-sardines à la tomate

Pêchée depuis l’Antiquité, son nom provient de la Sardaigne car les Grecs avaient remarqué qu’elle abondait dans ses eaux côtières.
Elle était autrefois consommée fraîche, directement sur les quais, ou conservée au sel dans des barils. Ce n’est qu’au 19ème siècle que la conserve des sardines dans de l’huile s’est réellement développée, faisant de la Bretagne le berceau de cette industrie.

  • 100gr de farine
  • 50 gr de parmesan
  • 1 boite de thon naturel
  • 1 boite de sardine piquantes ou pas
  • 1 c à s de concentré de tomates
  • 6 pétales de tomates séchées
  • 45 gr de beurre mou
  • 1 c à s de levure chimique
  • 1 petit suisse
  • 8 brins de thym
  • 1 œuf.
  • sel, poivre.
  • Préparation :15 min
  • Cuisson : 15 min
  • Pour 4 personnes.

Préchauffez le four à 180°.

Dans un saladier, mélangez la farine avec la levure, du sel et du poivre.( attention au poivre si vous utilisez comme moi des sardines piquantes).

Ajoutez le beurre mou, le concentré de tomates, le parmesan puis l’oeuf battu et le petit suisse égoutté.

Incorporez les tomates séchées coupées en petits dés, le thon égoutté et émietté ainsi que les sardines égouttées et préalablement écrasées à la fourchette.

Prélevez de petites boules de pâte et déposez-les bien espacées sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé.

Aplatissez-les avec le dos d’une cuillère. Parsemez le thym effeuillé.

Enfournez pour 15min.

Sortez les cookies du four et laissez-les refroidir sur la plaque .


8 réflexions sur “cookies thon-sardines à la tomate

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s